Voilà ce que j’aurais pu répondre à ma collègue (prof de français, il va sans dire…) lorsqu’elle m’a décrit l’attitude de mes élèves.

Petite mise en situation

Imaginez deux secondes une classe de CAP [1] : ce sont globalement des élèves qui ont toujours été considérés comme de faible niveau, des élèves qui se dévalorisent de fait très rapidement, qui se retrouvent dans une scolarité chaotique et, pour couronner le tout, ils ne ramènent que rarement de quoi écrire ou coller leurs cours ! D’accord, ce sont des généralités là, mais je pense que beaucoup de collègues enseignants en CAP y reconnaîtront leurs chers élèves.

Utilisation d’internet

Un beau jour (ou peut-être une nuit) je me suis mis martel en tête de tout mettre en œuvre pour faciliter la validation des compétences du B2I lycée [2]. J’ai dû batailler pendant 2 semaines pour qu’ils me fournissent une adresse email valide et sérieuse [3]. J’ai dû batailler 2 mois supplémentaires pour qu’ils recopient leur adresse email et leur mot de passe sur leur carnet de correspondance afin de ne pas les oublier.

Un email déclencheur

L’autre jour je leur ai expédié l’email suivant :

Bonjour,

vous trouverez ci-joint vos logigrammes en couleurs. Vous pouvez les mettre sur vos smartphones (lecteur de fichiers PDF indispensable) pour les consulter en attendant le bus ou si vous n’arrivez pas à dormir :)

Bien cordialement,
M. HARDOUIN

En fait un seul élève à transféré ce fichier sur son smartphone. Donc j’ai essuyé là un début d’échec. Les élèves avaient un besoin criant de ce document car je leur avais distribué au format papier mais plus de la moitié de la classe ne l’avait déjà plus.

Bluetooth, mon nouvel ami

Bon d’accord, ça m’énerve lorsque mes élèves s’échangent par Bluetooth des images grivoises pendant mon cours [4]. Mais lorsque c’est pour se repasser mon PDF alors là… je dois bien avouer que je fais comme si je n’avais pas vu tous ces téléphones en action sur les genoux, mal cachés sous les tables.

N’empêche que je ne m’étais pas du tout rendu compte qu’ils s’étaient échangé mes cours. Par contre j’imagine bien la tête des surveillants lorsqu’à la sentence de « rangez vos portables » ils se sont vu répondre « mais on révise nos cours ! ».

Bref, tous mes élèves connaissent leur cours sur le bout des doigts maintenant. Et les élèves qui n’avaient pas de smartphone ont tout de même récupéré le fichier pour le lire sur un ordinateur (utilisation du GSM comme une clé USB en fait). Tout le monde est content… euh non, en fait il n’y a que mes élèves et moi de contents… pas facile de bouger les mentalités sur l’utilisation des téléphones portables en cours. Pour ma part je vais encore passer pour un arriviste ou un simple crétin… je savais bien que j’aurais mieux fait de me taire encore sur ce coup-là :)

[1Certificat d’Aptitudes Professionnelles

[2brevet informatique et internet niveau lycée

[3je ne voulais pas de sexy-love973@laposte.net, que voulez-vous, je dois être psycho rigide

[4je dois toujours être psycho rigide