Les chutes de hauteur

Une fiche qui présente le risque de chutes de hauteur présentée à des élèves de lycée professionnel.

Présentation générale du cours
-  diplôme préparé  : CAP, BEP, Bac Pro
-  matière d’enseignement  :
-  section  : toutes
-  séquence / séance  : le risque de chute de hauteur


Caractéristiques techniques du cours
-  objectif(s) de ce cours  : prévenir le risque de chute de hauteur

FICHE SÉCURITÉ LES CHUTES DE HAUTEUR


Les chiffres
- 3% des accident du travail sont dus à une chute de hauteur c’est à dire un accident lié à une échelle mobile, fixe ou escabeaux.
- 11% des accidents dans la branche bâtiment sont provoqués par les échafaudages.

1- Les chutes d’échelles

Dans toutes les professions, l’échelle est utilisée mais dans le bâtiment 9 ouvriers sur 1000 sont victimes chaque année d’accident d’échelles.

Les organismes de préventions des accidents du travail préconisent que l’échelle ne peut être utilisée comme poste de travail, chaque fois que c’est possible un moyen plus sûr doit être utilisé.

Il est indispensable de bien mettre en place l’échelle sur laquelle on va monter ; l’échelle aura été choisie en fonction du travail à effectuer et du lien sur lequel on travaille.

Quelques règles indispensables sont à respecter pour la mise en place, pour son utilisation :

- éviter les lieux de passage ainsi que tout risque de collision.
- placer l’échelle sur une surface plane horizontale non glissante.
- l’échelle doit reposer sur ses deux montants.
- l’inclinaison doit être suffisante et pas trop grande
- stabiliser le pied de l’échelle avec un système antidérapant.
- attacher si possible le sommet de l’échelle
- utiliser des chaussures offrant un appui sûr et aux semelles propres
- respecter les limites de charge garanties (150 kg pour les échelles métalliques norme NF)
- monter ou descendre visage face à l’échelle et les deux mains agrippées aux barreaux

Lorsqu’un travail est réalisé sur une échelle, les règles suivantes sont à mettre en œuvre :
- ne pas enjamber une échelle double
- ne pas travailler avec un seul pied sur l’échelle
- ne pas passer une jambe entre deux échelons
- placer l’échelle de façon à ne pas avoir à se pencher
- n’utiliser que des outils pouvant être tenus d’une seule main
- n’effectuer aucun travail prolongé sur une échelle

Si un des points ne peut être respecté UTILISER un échafaudage !

Annexe 1

2- Les chutes d’un échafaudage

Bien choisir son échafaudage, le monter en respectant scrupuleusement les notices du constructeur et ne s’en servir qu’en suivant les règles d’utilisation.

L’utilisation d’échafaudages ayant droit à la marque NF garantit un matériel de qualité. Il faut choisir un échafaudage dont les dimensions et la résistance des planchers sont adéquates aux travaux effectuer.
Les tubulures et accessoires de verrouillage doivent être exempts de toute déformation, ce qui impose un rangement et un transport soigneux de ces éléments.

Les règles à respecter sont les suivantes :
- respecter les notices du constructeurs
- installer les ancrages au fur et à mesure
- remplacer toutes pièces défectueuses
- stabiliser et caler solidement la base de l’édifice
- stabiliser les échafaudages s’ils sont très hauts à l’aide d’éléments stabilisateurs
- compléter le plancher à l’aide de plinthe et des garde-corps

Lors de l’utilisation de l’échafaudage, il faut aussi respecter certains points pour éviter l’accident :
- respecter les charges d’utilisation
- éviter les surcharges, les concentrations de masse
- ne pas sauter ni courir sur les planchers
- ne pas se pencher sur les garde-corps
- maintenir propre le planchers

Annexe 2

Le cas particulier d’un échafaudage roulant

Tout d’abord, l’employeur doit, avant d’autoriser l’usage d’un échafaudage par son personnel, s’assurer que cet échafaudage répond aux exigences réglementaires (D. 8 janv. 1965, art.107)

Montage :

Généralités applicables à l’utilisation de tous les échafaudages :

Avant toute manipulation, il est important de se conformer aux indications des notices du constructeur. Ensuite, il est nécessaire de :

- inspecter le matériel (tubes, madriers, planches, ...) avant de procéder à son montage,
- ne pas employer, pour un même échafaudage des matériels de modèle ou d’origines différents,
- sur les voies de circulation ouvertes au public, respecter les obligations pour empêcher la chute de matériaux et de matériel sur les passants ainsi que la signalisation des travaux temporaires sur voirie,
- au voisinage des lignes électriques, s’assurer que celles-ci sont mises hors tension ou hors d’atteinte,
- les agents qui montent les échafaudages seront munis, si nécessaire de harnais de sécurité dont la longe sera fixée à un élément supérieur de résistance suffisante.

Règles applicables aux échafaudages roulants :

- l’échafaudage doit être installé sur un sol dur et résistant
- les roues sont rendues solidaires de la structure,
- lorsque la hauteur dépasse 3,5 fois la largeur de l’échafaudage, il faut s’assurer de la stabilité (arcs-boutants, fixation à l’ouvrage, ...),
- les planchers de travail doivent être équipés de garde-corps.

Utilisation :

- pour l’accès au plancher de travail, ne transporter aucune charge afin d’avoir les mains libres,
- éviter de concentrer des charges en un même point,
- ne pas sauter ou courir sur les planchers de travail,
- ne pas monter sur le garde-corps,
- ni utiliser celui-ci pour rehausser le plan de travail,
- maintenir les planchers de travail dégagés et en parfait état,
- n’utiliser l’échafaudage que pour les travaux pour lesquels il a été édifié,

vérifier quotidiennement et avant l’utilisation  :

- l’amarrage de la structure à l’ouvrage
- la stabilité des appuis, surtout après la pluie ou le dégel
- le calage et le blocage des roues des échafaudages roulants

Démontage :

- le démontage de l’échafaudage s’effectue dans l’ordre inverse du montage,
- les éléments constitutifs de l’échafaudage sont vérifiés, nettoyés et entretenus pour éviter l’oxydation,
- après démontage, les pivots de roue et les axes du système de blocage doivent être graissés.

Il est formellement INTERDIT de déplacer un échafaudage roulant lorsqu’un ou des personnes s’y trouvent dessus. De même, il est interdit aux agents se trouvant sur les planchers de déplacer l’échafaudage en appliquant un effort sur une structure fixe de l’ouvrage. Attention aux lignes à haute tension en extérieur !