Biotechno pour les profs

un peu de biotechno dans ce monde de brutes

Accueil > Archives > Docs pédagogiques > Concours d’accès enseignants > Préparer le CAPES ou l’AGREG interne de SVT

Préparer le CAPES ou l’AGREG interne de SVT

vendredi 26 juin 2009, par Patrice HARDOUIN

De temps en temps, des collègues Biotechno se posent des questions sur les autres possibilités d’enseignement, dont la SVT. Profitons de la sortie récente des programmes officiels pour faire un point sur le sujet.

Différences entre CAPLP et CAPES/AGREG

Le certifié enseignera le plus souvent en collège (et, proportionnellement, un peu en lycée) alors que le CAPLP enseignera essentiellement en Lycée Professionnel (et, proportionnellement, un peu en collège/SEGPA). Les élèves rencontrés par un CAPLP sont généralement plus matures que ceux rencontrés par les certifiés.

L’enseignement à l’étranger est plus simple à obtenir si l’on est certifié. Il n’existe pas ou très peu de postes pour les CAPLP à l’étranger.

L’enseignant de CAPLP est déjà rôdé à l’évaluation des compétences depuis longtemps et pourra faire valoir tout cela s’il passe certifié (l’évaluation des compétences étant quelque chose de relativement nouveau au sein des certifiés).

Passer des concours permet de se remettre en question, de travailler ses connaissances scientifiques et les remettre à jour. Qu’il y ait ou non réussite au concours n’enlève en rien au fait qu’il s’agit là d’une belle méthode pour ne pas s’enfoncer dans des idées préconçues à tous les niveaux (pédagogiques, scientifiques, sociales...) et de se lancer dans une véritable démarche zététique.

Programme officiel CAPES interne SVT

Programme capes interne SVT 2009
Bulletin officiel spécial n° 6 du 25 juin 2009

Sciences de la vie et de la Terre (programme pour la session 2010) :
- Le candidat doit avoir des connaissances suffisantes, au niveau de la licence, pour maîtriser les objectifs et dominer les contenus des programmes en vigueur de la 6ème aux classes terminales, en sciences de la vie comme en sciences
de la Terre, dans leurs dimensions scientifiques, pédagogiques et éducatives.
- Le candidat devra être capable de montrer qu’il a compris les relations entre les différentes disciplines des sciences de la vie et des sciences de la Terre, certains sujets recouvrant plusieurs d’entre elles. Les connaissances de physique et de chimie nécessaires pour traiter les programmes de sciences de la vie et de la Terre seront exigées.
- Le candidat aura repéré le rôle de l’enseignement des sciences de la vie et de la Terre dans l’acquisition, par les élèves, des diverses compétences du socle commun et, plus largement, dans la construction et l’évaluation de leurs
capacités au collège et au lycée. Notamment, la capacité à utiliser les technologies de l’information et de la communication et à les intégrer dans les pratiques pédagogiques sera exigée.

Programme officiel AGREG interne SVT

Programme agreg interne SVT 2009
Bulletin officiel spécial n° 6 du 25 juin 2009

Sciences de la vie - sciences de la terre et de l’univers (programme pour la session 2010) :
- Programmes des classes préparatoires B.C.P.S.T. (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre) : arrêté du 27 mai 2003, JO du 6 juin 2003, B.O. hors série n°3 du 26 juin 2003.
- Programme de sciences de la vie et de la Terre de la classe de terminale S : arrêté du 20 juillet 2001, JO du 4 août 2001, B.O. hors série n°5 du 30 août 2001.
- Programme de sciences de la vie et de la Terre de la classe de première S : arrêté du 9 août 2000, JO du 22 août 2000, B.O. hors série n°7 du 31 août 2000, et arrêté du 1 juillet 2002, JO du 10 juillet 2002, B.O. hors série n°6 du 29
août 2002.
- Programmes de sciences de la vie et de la Terre de la série économique et sociale et de la série littéraire : arrêtés du 9 août 2000, JO du 22 août 2000, B.O. hors série n° 7 du 31 août 2000.
- Programme de sciences de la vie et de la Terre de la classe de seconde générale et technologique : arrêté du 4 août 1999, JO du 8 août 1999, B.O. hors série n°6 du 12 août 1999, et arrêté du 10 juillet 2001, JO du 19 juillet 2001, B.O. hors série n°2 du 30 août 2001.
- Programmes de sciences de la vie et de la Terre des classes de sixième, cinquième, quatrième et troisième des collèges : arrêté du 6 avril 2007, JO du 17 avril 2007, B.O. hors série n° 6 volume 2 du 19 avril 2007.
- Pour l’ensemble des notions de sciences de la vie et de la Terre abordées dans ces programmes, le niveau minimum de connaissances scientifiques exigé du candidat sera celui de la licence.
- La capacité à utiliser les technologies de l’information et de la communication, en particulier à les intégrer dans les pratiques pédagogiques, sera exigée.

Les programmes de la SVT

On trouvera les programmes (ainsi que quelques documents d’accompagnement) sur le site du CNDP :
- Tout collège (de la 6e à la 3e) ;
- Classes de lycée général.

Des cours de SVT

- L’académie en ligne offrira sous peu des ressources dans les niveaux allants de la 6ème à la Tale. Pour l’instant il n’y a rien en SVT, mais gageons qu’il y en aura avant la fin octobre 2009 ;
- Un superbe manuel libre de SVT extrêmement bien construit et à utiliser avec son site de ressources.

Les rapports de jury de concours

On trouvera les rapports de jury (au fur et à mesure de leurs publications) sur le site du ministère

Le "socle commun"

Le "socle commun" et son livret de compétences doivent être connus (y compris par les enseignants de filières professionnelles d’ailleurs puisqu’ils s’y appliquent). Une brochure est également disponible au téléchargement : Le socle commun de connaissances et de compétences.

Autres documents officiels à connaître

- Préparons la rentrée 2009

Messages

  • Bonjour,

    J’aimerai savoir si des PLP Biotechno avaient déjà tenté de passer l’agrégation de SVT ? Est ce que le fait d’être PLP ne nous est pas défavorable ?
    Je sais qu’il est nécessaire de travailler (que l’on soit PLP ou certifié) mais n’est ce pas plutôt les certifiés SVT qui sont privilégiés pour l’agrégation ? On sait bien qu’il y existe une hiérarchie dans les corps d’enseignants même si les salaires entre certifiés et PLP sont les mêmes...

    Merci de répondre.

    • Jul :

      Votre "Merci de répondre" en dit long sur votre manière de considérer ce type de site. Vous êtes sur un site participatif et le fait "d’exiger" une réponse est particulièrement mal venu. De plus je n’ai absolument pas de réponse à vous donner sachant que vos propos reprennent uniquement la sempiternelle théorie du complot reprise à toutes les sauces. Cette histoire de hiérarchie n’existe pas plus qu’un texte interdisant aux profs de faire cours avec 1 seul élève (c’était le cas aujourd’hui dans mon établissement ou j’ai des collègues qui ont refusé de faire cours à leur classe très absentéiste en cette veille de vacances de Guyane).

      A bon entendeur,

      Patrice HARDOUIN

    • Bonsoir Jul,

      je rajouterai même que cette quasi "haine" que ressentirai le certifié envers le PLP n’existe pas car :
      - les PLP sont inconnus de la plupart des certifiés (à moins qu’une certifiée se soit mariée avec un PLP) ;
      - pour les personnes connaissants les PLP, les compétences pédagogiques des PLP sont recherchées pour l’enseignement de la SVT en collège car nous sommes rodés à des publics difficiles, peu cultivés ou, tout du moins, en difficultés avec le système scolaire.

      bien cordialement,

      Patrice HARDOUIN

    • bonjour,

      Je ne souhaitais pas être agressif en notant "merci de me répondre". Beaucoup de commentaires que j’ai pu écrire sur certains sites sont restés sans réponse, c’est la raison pour laquelle j’ai noté cela.

      Je posais la question de savoir si des PLP avaient plus de chance de devenir agrégés car bien des exemples ont montré dans certaines académies que des PLP ayant passé l’agrégation ne se voyaient pas titularisés... car déclarés non compétents à la suite de leur inspection...et pourtant ils avaient été reçus au concours de l’agrégation.
      Concernant cette pseudo hiérarchie qu’il existe entre agrégés, certifiés et PLP, il suffit de se rendre dans un lycée polyvalent (où ces trois corps d’enseignants se côtoient) pour constater qu’elle existe bien.

      Bref, c’était juste pour savoir si des PLP biotech avaient tenté l’agrégation et ce que cela avait donné ?!

      Bien cordialement,
      Jul

    • Bonjour,

      et bien je ne suis pas d’accord avec vous concernant cette éventuelle attitude. J’ai moi-même travaillé avec des collègues CAPES et AGREG SVT (qui avaient des enseignements de VSP à faire en complément de service sur leur établissement). Ces collègues étaient très preneurs des méthodologies appliquées en LP, notamment en ce qui concerne l’évaluation des compétences encore en plein balbutiements dans les filières générales.

      Il ne faut pas non plus mélanger les sensations que l’on peut éventuellement ressentir, états émotionnels liés à des individus essentiellement. Et oui, il y a des idiots partout, même chez les CAPES, ils le reconnaîtront eux-même d’ailleurs. Ce seront les mêmes individus qui se plaindront de leurs collègues contractuels soit dit en passant : il s’agit de la haine de l’autre encore malheureusement présente parmi quelques collègues. Les collègues normaux ne placent aucune "hiérarchie".

      Cependant, il faut bien l’avouer, la plupart des candidats à l’AGREG sortent de l’Ecole Normale et possèdent un niveau bien souvent nettement supérieur à une majorité de PLP.

      Autre chose, l’AGREG est énormément axé sur la pédagogie. Le fait de déjà bien connaître les programmes se transforme en atout remarquable pour la réussite à ce concours. Donc les CAPES sont nettement mieux équipés pour réussir que les PLP à ce niveau, c’est un point indéniable.

      Pour ma part, je connais une bonne dizaine de PLP (Biotechn, Maths-Sciences, Français-Hist-Géo...) qui ont obtenus leur AGREGATION, ce n’est donc pas impossible.

      Bien cordialement,

      Patrice HARDOUIN

    • Bonjour,

      je me permet de reprendre cette phrase :

      bien des exemples ont montré dans certaines académies que des PLP ayant passé l’agrégation ne se voyaient pas titularisés... car déclarés non compétents à la suite de leur inspection...et pourtant ils avaient été reçus au concours de l’agrégation.

      Et bien oui, ça existe effectivement car l’étape du concours n’induit pas forcément une titularisation. Et heureusement qu’il y a encore l’étape de l’inspection pour juger des compétences en exercice du professeur. Notez qu’il n’existe pas que des exemples d’agrégés (issus de PLP ou autre d’ailleurs) qui ne sont finalement pas titularisé. Il y a bien plus de PLP qui ne sont finalement pas titularisés alors qu’ils ont bien eu le concours. Vous trouverez également des CAPES qui n’accèdent finalement pas à l’AGREGATION à la suite de leur inspection post concours. Et c’est bien normal que les inspecteurs soient plus exigeant avec les AGREG qu’avec les CAPES et PLP car les AGREG ont un travail de formateur et de recherche important. Ce n’est pas le même statut, pas le même travail et il faut savoir s’y adapter.

      Par contre, le passage de PLP à CAPES est nettement moins problématique car on passe de prof en filières pro à prof en filière générale : on reste un prof !

      bien cordialement,

      Patrice HARDOUIN

    • ok,

      Je vous remercie pour ces explications. Vous dites connaître des PLP biotechno qui ont réussi l’agrégation de SVT. Est -il possible d’avoir les coordonnées de l’un ou l’une d’entre eux pour avoir leur ressenti. Merci par avance.

      Cordialement,
      Jul

    • Jul,

      si seulement vous aviez signé vos messages avec votre adresse mail j’aurais pu la transmettre aux collègues en question pour qu’ils vous répondent éventuellement. En l’absence de coordonnées de votre part je vous ré-aiguille vers le forum de Biotechno ou au moins l’un d’entre eux passe de temps en temps et il vous répondra directement s’il estime cela utile.

      Bien cordialement,

      Patrice HARDOUIN (on se retrouve donc sur le forum qui est plus adapté à ce genre de discutions).