Des collègues utilisent les outils de microblog dans leurs enseignements.

Voici une tentative pour démêler les informations et tenter de faire quelque chose avec ces outils.

Quelles utilisations ?

Du simple relais au cahier de texte de la classe à l’outil d’émulation pour la conception de projets, les outils de microblogs peuvent être pratiques à condition d’avoir une petite idée sur la manière de s’en servir.

Il est important également que ces outils ne soient pas encore un aspirateur à temps libre que les profs ont de plus en plus rare avec la généralisation des TICE dans leurs pratiques pédagogiques.

Nous allons voir comment utiliser ces outils d’une manière pratique et rationnelle aussi bien pour diffuser des informations aux enseignants que pour des utilisations pédagogiques avec nos élèves.

Facebook, Twitter et consort

Les réseaux sociaux s’installent dans la vie de tous (professeurs et élèves). Il convient de savoir les utiliser afin de les expliquer à nos élèves car les dérives sont nombreuses et terriblement rapides (à commencer par les détournements de mineurs).

Avant de commencer, il faut tout de même bien se rendre à l’évidence que les outils dénommés Facebook et Twitter sont exclusivement développés dans un but commercial et ne sont que faiblement configurables seuls. Il faudra utiliser des outils extérieurs pour en faire véritablement quelque chose d’utile.

Pour les spécialistes, la remarque ci-dessus tient à mettre en évidence les mensonges graves de Facebook qui prétend syndiquer facilement des articles RSS provenant d’un blog par exemple. Ceci fonctionne très mal et d’autant plus mal si on utilise des "pages" facebook extérieures au compte utilisateur. Les outils accessibles depuis Facebook transforment ce dernier en véritable casse-tête. Il faut également noter que Facebook va très rapidement vous bloquer les liens vers l’extérieur, les solutions proposées ici seront régulièrement à modifier. En bref, Facebook est une véritable plaie pour la communication, les administrateurs en modifiant régulièrement les règles du jeu. Le mieux - et le plus simple - étant de ne pas utiliser Facebook.

Un outil en ligne dénommé Twitter Feed permet d’alimenter automatiquement des comptes Twitter ou Facebook (par exemple) sans être tributaire des faiblesses des outils propres à ces deux derniers.

Mais, même si les médias n’ont que ces deux marques à la bouche (Facebook et Twitter ce qui montre bien leur sensibilité exclusive au marketing publicitaire), il existe d’autres outils de microblog tout aussi voire plus efficaces encore.

Et Identi.ca dans tout ça

Il existe un service de microblogging basé sur des outils libres. Identi.ca permet de microblogger en toute liberté et son utilisation est claire pour ne pas dire limpide par rapport à Twitter ou Facebook.

Le principe est donc d’utiliser Identi.ca comme base de travail et d’alimenter automatiquement des comptes Facebook et Twitter. Ainsi, les comptes Facebook et Twitter fonctionnement seuls sans qu’aucune intervention humaine ne soit nécessaire. Les comptes Twitter et Facebook ne sont alors que des reflets de ce qui se passe sur le compte Identi.ca. Cette manière de faire permet de pallier aux problèmes inhérents à Facebook (et dans une moindre mesure à Twitter) qui multiplie les sources d’erreurs et de problèmes avec des "applications" qui s’installent à tord et à travers. Il suffit d’autoriser une seule application pour que tout fonctionne : "Twitter Feed".

Le lien entre les microblogs est alors basé exclusivement sur les fils RSS qui sont particulièrement fiables (un simple fichier textuel) et pertinents.

Mettre en place un outil d’information pour les Biotechnologies

Avant de penser à mettre en place un outil pédagogique basé sur les microblogs, il convient de bien comprendre comment cela fonctionne.

Nous avons donc décidé de mettre en place des comptes Identi.ca, Facebook et Twitter relayant les informations provenant du site Biotechno pour les Profs. Un compte Twitter Feed est également nécessaire pour la suite des opérations.

Facebook permet de créer des "pages" spécialisées. Si vous avez un compte Facebook il est possible de créer ces pages sans avoir besoin de créer de nouveaux compte.

Pour Twitter c’est un peu différent, il faudra créer autant de compte que vous voulez de page (et avoir autant d’adresse mail que de comptes à ouvrir).

Pour Identi.ca vous pouvez créer un compte personnel et ensuite créer des "groupes" sur lesquels vous posterez en ajoutant simplement à vos messages : !nomdugroupe (vous trouverez des informations dans l’Aide d’Identi.ca).

Mettre en place un outil d’information et de partage pour les élèves

L’outil de microblog par excellence sera préférentiellement Identi.ca. Les élèves créent des comptes Identi.ca, adhèrent au groupe de la classe et peuvent poster des messages sur le groupe (réagir) en ajoutant !nomdugroupe à leurs messages.

Les messages diffusés sur le groupe sont automatiquement redirigés vers une page Facebook et un compte Twitter (juste pour le fun, cela ne sert finalement strictement à rien à ce niveau mais ça montre aux élèves que le prof maîtrise !).

organisation de réseaux sociaux
Exemple d’organisation de réseaux sociaux pour les adultes et les élèves.
organisation de réseaux sociaux
Exemple d’organisation de réseaux sociaux pour les adultes et les élèves.

Un plugin pour Firefox et le tour est joué

L’utilisation du plugin IdentiFox est très pratique car elle permettra à l’administrateur de publier sur son compte Identi.ca et donc sur tous les groupes auquel il est abonné. Cet outil se loge en bas à droite de la fenêtre de Firefox pour être continuellement accessible sans avoir à ouvrir une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet. C’est ainsi extrêmement facile de poster un extrait du cahier de texte de la classe ou une information glanée sur internet, par simple copier-coller.

Ce plugin est encore qualifié d’expérimental mais je le trouve complètement opérationnel et la version actuelle a été pleinement fonctionnelle pour ce que j’ai eu à en faire.