L’arbre des compétences

, par Patrice HARDOUIN

Qu’est-ce que l’arbre des compétences ?

Les arbres de compétences (également nommés "arbres de connaissances") ont été imaginés dans les années 1990. Cette méthodologie pédagogique a été rapidement utilisée dans les écoles Freinet essentiellement. Depuis quelques années, les entreprises utilisent ces arbres de compétences pour dynamiser et réorganiser leurs services (elles utilisent d’ailleurs un logiciel privé fort coûteux pour le faire, mais vous allez constater par vous même qu’il n’y a pas du tout besoin de ce logiciel pour faire le même travail et qu’il serait même plutôt contre-productif d’utiliser ce logiciel).

Je dois bien vous avouer n’avoir pas lu intégralement le livre fondateur de ces "arbres de connaissances", mais je n’en ai pas -à priori- besoin car j’ai trouvé ici ce que je souhaite faire avec mes élèves afin de corriger les problèmes rencontrés.

Un outil de mutualisation des compétences et de dynamisation du groupe classe

Après quelques semaines de cours, les points suivants ont été mis en évidence :
- les élèves ont des niveaux très hétérogènes (la majorité sortent de 3ème avec un bon niveau, d’autres avaient un niveau d’ensemble faible en 3ème, d’autres encore sortent de CAP) ;
- les élèves ont acquis des connaissances et des compétences extrêmement pertinentes sur leurs différents lieux de stage et il serait dommage de ne pas exploiter ces nouvelles compétences (qui peuvent être très différentes entre les lieux de stage) et en faire profiter tous les élèves de la classe.

Mise en application pédagogique

Ce schéma est projeté et expliqué aux élèves :
Principe d'utilisation d'un arbre des compétences

De quoi avons-nous besoin ?

Vous aurez besoin de :
- fiches de brevet à imprimer ou à archiver sous forme numérique (des simples répertoires avec les fiches ou un wiki via Claroline ou Moodle par exemple feront très bien l’affaire) ;
- Des fiches de couleur à imprimer sur du papier couleur (pour produire des documents genre post-it) ;
- de la gomme adhésive repositionnable (pour coller les fiches de couleurs) ;
- Un mur sur lequel vous ferez croître votre arbre ;
- Un tableau réalisé sous LibreOffice pour tracer le suivi des passations de brevet des élèves (il est également possible de le faire sous forme de wiki sur Claroline ou Moodle, histoire d’utiliser encore plus avant cette plate-forme d’e-learning, en attendant d’avoir un Espace numérique de travail opérationnel) ;
- Un cahier de compétences que vous pouvez imprimer en format A5 ou A4 plié en 2 avec les options d’impression en livret de LibreOffice par exemple. Vous les agraferez au milieu avec une agrafeuse à long bras.

Les documents

- Fiche de brevet

OpenDocument Text-template - 19 ko
Modèle de fiche de brevet
fiche utilisée pour décrire les brevets (compétence, évaluation...)

- Fiche de couleur

OpenDocument Text-template - 11.6 ko
modèle pour les fiches couleurs (6 fiches par feuille A4)
à imprimer en recto-verso sur des feuilles colorées. Il existe des feuilles A4 aux couleurs fluo qui font très bien l’affaire (ça leur donne un aspect post-it fort agréable)

- Classeur de suivi

OpenDocument Spreadsheet-template - 8.8 ko
modèle de classeur (tableur) pour le suivi des brevets
Le mieux est de faire une page (un intercalaire) par domaine afin de ne pas avoir une seule page "fourre-tout".

- Blason de l’élève = cahier de compétences

Le modèle de cahier de compétences ci-dessous est à compléter à l’aide de documents ressources présentés un peu plus loin :

OpenDocument Text - 39.7 ko
Livret de compétences vierge

Peuvent être également développés, dans ce cahier de compétences, le SST, le PRAP, le B2I lycée.

Documents ressources pour constituer le cahier de compétences :
- Les documents ressources en SST et PRAP sur OGELI INRS
- fiche de position B2I lycée :

PDF - 103.4 ko
Feuille de posisiton B2I lycée

- par exemple : les compétences à développer dans le bac pro considéré

Démarrage et fonctionnement

Les élèves acteurs de leur formation :

- pendant les visites de stage, les élèves ont été sensibilisés au fait qu’ils avaient certainement acquis des compétences que les autres élèves n’avaient pas pu voir et pour lesquelles ils étaient demandeurs. Les élèves ont alors choisi un thème qui les intéressait avec l’aide de leur professeur en visite à ce moment-là : "Comment porter des chaussures de sécurité sans avoir mal pendant plusieurs heures par jour ?", "Comment procéder à un décapage de sol en bois ?", "Quel est le code couleur des lavettes ?", "Comment dépoussiérer un bureau ?", "Qu’est-ce qu’une décontamination en salle hospitalière ?"... ;
- au retour de stage une "fiche d’animation" vierge leur est proposé afin qu’ils préparent, individuellement, une animation de 3 minutes auprès de la classe. Ce type de travail a déjà été vu lors de la préparation des animations pour la fête de la science : La science au service de l’hygiène version 09.11 et La science au service de l’hygiène version 12.11 ;

OpenDocument Text-template - 15.1 ko
Modèle de fiche d’animation
Cette fiche est à remplir individuellement par l’élève souhaitant présenter un point particulier de son stage (compétence ou connaissance nouvelle acquise durant la PFMP).

- Lors de la remise de la première correction des "fiches d’animation" écrites est également remis aux élèves une "fiche de brevet" pour préparer une certification à cette compétence ;
- L’élève produit son animation devant la classe et présente également sa "fiche de brevet". La "fiche de couleur" est alors incrémentée du nom de l’élève ayant dispensé l’animation avec succès et positionné sur l’arbre (sur le mur).

Les autres compétences :

Comme nous l’avons vu, les nouvelles compétences acquises en stage sont un prétexte à la mise en croissance de l’arbre des compétences. D’autres "fiches brevet" sont mises en place rapidement concernant des points plus précis du cahier compétences de l’élève. Ces fiches sont, soit proposées directement par l’enseignant, soit proposées par des élèves en groupe de travail, mises en forme et finalisées avec l’aide de l’enseignant.

La mise en place de l’"accompagnement personnalisé" est un bon prétexte à ce type de fonctionnement pédagogique. Les élèves pouvant s’inscrire pour les brevets qu’ils souhaitent.

Des brevet sur "l’organisation du classeur" ou "la gestion du cahier de texte" sont également indispensables pour permettre une acquisition globale et facile de certaines compétences basiques de méthodologie.