Naviguer sans Google, Microsoft…

, par Patrice HARDOUIN

Mise à jour du 15/10/2014

Visionner l’émission Arrêt sur Image (Et si on essayait de se passer de Google ?
Pas si simple. Mais excitant. Et nécessaire ?
)
de 14h42 du 15/10/2014 (seules les 6 premières minutes sont visibles gratuitement) :


14h42-sans-google-gratuit par asi

L’émission de France Inter « Service Public »

Une émission de France Inter très intéressante pour tous (intéressés directement ou non par le problème posé) :
- Un autre internet est- il possible ? Naviguer sans Google, g-mails, Microsoft et consorts (émission « Service Public » sur France Inter, disponible jusqu’au 08/07/2017 10h00)

Magazine « Spécial Investigation »

- Magazine « Spécial Investigation » : le lobbying de Microsoft à l’école dévoilé dans un documentaire

Pourquoi faire ?

Plutôt que de longs discours, reprenons un extrait de l’excellente documentation de Framasoft sur le site « Dégooglisons internet ».

Ces dernières années ont vu se généraliser une concentration des acteurs d’Internet (Youtube appartient à Google, WhatsApp à Facebook, Skype à Microsoft, etc.). Cette centralisation est nuisible, non seulement parce qu’elle freine l’innovation, mais surtout parce qu’elle entraîne une perte de liberté pour les visiteurs. Les utilisateurs de ces services derniers ne contrôlent plus leur vie numérique : leurs comportements sont disséqués en permanence afin de mieux être ciblés par la publicité, et leurs données - pourtant privées (sites visités, mails échangés, vidéos regardées, etc.) - peuvent être analysées par des services gouvernementaux.

Qu’en est-il sur « Biotechno pour les profs » ?

Nous n’utilisons pas les outils Google et Microsoft (pas de promotion pour les outils Google et utilisation du format bureautique OpenDocument). Ainsi, ce site promeut la liberté logicielle via Scenari et LibreOffice (entre autres logiciels libres).

Seul écart à notre ligne de conduite : l’utilisation de YouTube (appartenant à Google) mais nous sommes en train de rapatrier nos vidéos pour une diffusion en interne avec un outil libre très performant.

Et le numérique mobile ?

Le site « Biotechno pour les profs » étant en design adaptative (c’est à dire que l’affichage s’adapte aux différents écrans comme ceux des ordinateurs mais également des smartphones et tablettes), j’ai décidé de dégoogliser également mon smartphone.

Personnellement, j’ai largué mon ancien smartphone sous Android (Linux de chez Google) pour un tout nouveau ZTE Open C sous FirefoxOS.

Ainsi, fini les comptes multiples obligatoirement liés entre eux, et surtout, fini l’obligation de passer pas les outils Google. Je goûte enfin à l’alternative libre tout aussi efficace et, qui plus est, nettement moins onéreuse (FirefoxOS est nettement moins gourmand qu’un Android et ne nécessite pas d’avoir un smartphone hors de prix pour avoir un fonctionnement fluide).

Et vous ?

Les alternatives libres s’avèrent viables et souvent bien plus efficaces que nombres d’outils privateurs ; sur « Biotechno pour les profs » on a pu vous le prouver durant ces 12 dernières années.

Alors — pour ceux qui ne l’auraient pas encore fait — qu’attendez-vous pour vous libérer de vos chaînes numériques ?

Pour commencer, vous pourriez consulter le site :

Dégooglisons Internet

Une initiative du réseau Framasoft en faveur d’un internet libre, décentralisé, éthique et solidaire.


- Le site « Dégooglisons internet »